Loading...

Audemars Piguet, indépendante et novatrice

La plus ancienne manufacture horlogère encore détenue par les familles fondatrices écrit l’histoire dans un esprit d’indépendance et d’innovation. Au chapitre de cette saga ininterrompue, la Royal Oak Offshore qui fête ses 25 ans.

par Rachèle Mongazon

« Made in Le Brassus » : la manufacture est profondément enracinée dans la Vallée de Joux, ce berceau de la haute horlogerie qui l’a vue naître il y a plus de 140 ans. En 1875 précisément, lorsque Jules Louis Audemars et Edward Auguste Piguet s’associent pour concevoir et commercialiser des montres à complications. De là aussi émerge l’esprit d’indépendance qui définit la marque depuis. Aujourd’hui encore dirigée par les familles de ses fondateurs, Audemars Piguet mise sur l’avenir – formation, culture, transmission de techniques traditionnelles – défendant avec conviction l’horlogerie mécanique et son ancrage. Cette vision s’est notamment illustrée dans les années 1970, en pleine crise du quartz, lorsque la manufacture fait renaître les complications mécaniques avec son quantième perpétuel à remontage automatique le plus fin du monde et qu’elle révolutionne les codes horlogers avec la mythique Royal Oak. En 1972, cette montre sportive de luxe en acier, dessinée par Gérald Genta, marque une rupture avec les standards de l’époque. Par son matériau peu usité en haute horlogerie – l’acier – son design avant-gardiste, sa lunette octogonale surdimensionnée à vis hexagonales et son solide boîtier protégeant un mouvement mécanique traditionnel. Avant d’acquérir son statut d’icône. En 1993, la marque creuse le sillon des montres de grande taille avec la Royal Oak Offshore. Plus large et épaisse que son aînée, cette pièce emblématique devient à son tour une source de créativité et d’innovation inépuisable. Au fil des ans, plus de 120 variations ont été réalisées, intégrant diverses matières et diamètres – or, platine, titane, tantale et céramique, de 33 à 54 mm.

Royal Oak Offshore, « être premier c’est évoluer »

Pour les 25 ans de cette collection iconique, Audemars Piguet présente une réédition de la Royal Oak Offshore de 1993 intégrant les dernières avancées technologiques sans en trahir le design originel. Boîtier de 42 mm et bracelet en acier, couronne et poussoirs en caoutchouc, cadran bleu au motif « Petite Tapisserie » restent fidèles au modèle d’origine. Cette montre anniversaire s’accompagne de deux séries limitées Tourbillon Chronographe, dans un boîtier de 45 mm en acier et en or rose à fond incurvé pour un maximum de confort. Comme suspendue à la lunette ajourée, l’architecture du mouvement a été repensée, avec des ponts en titane microbillé et des arêtes anglées satinées. La collection courante n’est pas en reste, avec plusieurs couleurs et fonctionnalités inédites. Un duo noir-blanc façonné dans la céramique, matière ultrarésistante et exigeante dont la manufacture s’est fait une spécialité. « Pour ceux qui osent », un chrono en céramique kaki et bracelet camouflage. Céramique bleue ou grise, ou encore Diver en or rose, titane et céramique ardoise. Sans oublier cinq nouvelles nuances vives pour femmes dans la gamme Funky Colours, avec boîtier en acier de 37 mm, lunette sertie et bracelet en caoutchouc.

Date de création

1875

Statut de la société

Société indépendante

Direction

François-Henry Bennahmias, CEO

Nombre de collaborateurs

1’600

Collections phare

Royal Oak, Royal Oak Offshore, Royal Oak Concept, Millenary

Best-seller

Royal Oak (ST) 41 mm

Royal Oak Chronographe (ST) 41 mm

Royal Oak Offshore (26401OR) 44 mm

Prix de vente publics

De CHF 17’000.- à 50’000.- (hors pièces exceptionnelles et séries limitées)

Production annuelle

Environ 40’000 pièces

Site Internet

www.audemarspiguet.com

Vivre l’expérience AP

Se sentir comme à la maison chez Audemars Piguet. Tel est le principe des « AP Houses » inaugurées cette année à Hong Kong, Milan ou encore New York.  Ces espaces dédiés aux voyageurs et passionnés de la marque qui souhaitent se détendre dans un univers familier ont été imaginé en collaboration avec de prestigieux clients.

Ils répondent à une question essentielle pour une marque de luxe : « Comment enrichir l’expérience proposée par Audemars Piguet ? ». Les afficionados peuvent s’y relaxer, inviter des amis à déjeuner, organiser des rendez-vous d’affaires, sans être tenus d’acheter une montre. Ces appartements privés au design contemporain allient le confort et la convivialité d’un foyer, tout en offrant le service d’un personnel qualifié. Ouverts sur rendez-vous, les salons serviront également aux événements exclusifs de la marque. Une nouvelle définition de l’hospitalité selon Audemars Piguet.

Premier livre exhaustif de la marque dédié aux montres à complications du 20ème siècle.

Bible des complications

Pionnière en matière de mouvements complexes, Audemars Piguet signe son premier livre dédié aux montres à complications du 20ème siècle. Fruit de quatre ans de recherches dans les archives patrimoniales de la manufacture, l’ouvrage retrace l’histoire de ces pièces exceptionnelles, de la première montre-bracelet à répétition minutes en 1892 au renouveau des complications à la fin des années 1970. Au total, 550 modèles uniques, parmi lesquels 35 répétitions minutes, 188 montres à quantième perpétuel, 307 chronographes et 20 chronographes à quantième perpétuel sont ainsi répertoriés. Richement illustré et documenté, ce recueil revient aussi sur les profonds bouleversements de la crise du quartz des années 1970, lorsqu’Audemars Piguet prit le contrepied en remettant les complications mécaniques au goût du jour. Ouvrant par son audace la voie aux avancées et innovations des trois décennies suivantes. « Audemars Piguet 20th century complicated wristwatches » est disponible sur watchprint.com au prix de CHF 150.-