Loading...

Blancpain Fifty Fathoms : l’odyssée des abysses

En concevant la Fifty Fathoms il y a plus de 60 ans, Blancpain a posé les bases techniques de la montre de plongée moderne. En perpétuelle évolution, cette légende des grands fonds est aujourd’hui une ligne iconique de la manufacture.

par Olivier Müller

La Fifty Fathoms est née d’une exigence professionnelle : disposer d’une véritable « tool watch », conçue sur la base d’un cahier des charges extrêmement exigeant, émanant de professionnels reconnus. Dans le cas de la Fifty Fathoms, ils étaient trois. Les deux premiers : le capitaine Robert « Bob » Maloubier et le lieutenant Claude Riffaud, fondateurs des nageurs de combat français. Au tournant des années 1950, les deux hommes ont écumé les détaillants pour tester quelques montres dites « de plongée », le résultat ne s’est pas fait attendre : illisibles, imprécises et, pire, non étanches ! Ensemble, ils allaient imposer un cahier des charges drastiques pour y remédier.

De la théorie à la pratique

Le troisième homme fut celui qui concrétisa ces exigences techniques : Jean-Jacques Fiechter, dirigeant de Blancpain de 1950 à 1980 et lui-même plongeur passionné. L’homme travailla sur cinq points précis. Les deux premiers concernaient l’étanchéité. Tout d’abord, à la couronne. Fiechter décida de lui appliquer un double joint afin de parfaitement sceller son étanchéité. Au dos de la montre, il développa un système de joint enserré dans une rainure dédiée, permettant au fond vissé de supporter les pressions sous-marines. Fiechter développa ensuite un système de lunette unidirectionnelle : positionnée en début de plongée sur l’heure d’immersion, elle permettait au plongeur de connaître son temps sous l’eau et, partant, sa consommation d’oxygène. Pour éviter qu’elle ne soit déplacée en cours de plongée, Fiechter breveta un mécanisme par lequel elle ne se débloquait qu’en lui imprimant une pression du bout des doigts.

Date de création

1735

Statut de la société

Société anonyme du Swatch Group

Direction

Marc A. Hayek, Président et CEO

Nombre de collaborateurs

Plus de 1’100

Collections phare

Villeret

Le Brassus

Fifty Fathoms

L-evolution

Women

Best-seller

Modèle homme : Fifty Fathoms Automatique 5015-12B40-52A

Modèle femme : Women Quantième Phases de Lune 6126-2987-55B

Prix de vente publics

À partir de CHF 7’500.-

Production annuelle

Non communiquée

Site Internet

www.blancpain.com

À la quête de la précision

Pour améliorer la précision de cette mesure, Fiechter travailla sur deux angles. Tout d’abord, la lisibilité. Elle n’allait pas de soi dans les années 1950 avec des montres qui, pour la plupart, mesuraient entre 36 et 38 mm de diamètre. L’horloger cassa les conventions et l’agrandit. Dans le même temps, il conçut un cadran maximisant le contraste et donc sa lisibilité, grâce à un fond noir survolé de larges aiguilles blanches et luminescentes, comme les index. Enfin, Fiechter eut l’intuition de protéger le mouvement de l’environnement magnétique omniprésent dans la plongée professionnelle : il adjoint à sa montre un boîtier interne en fer doux pour en bloquer les rayonnements. Avec cette touche finale, le dirigeant de Blancpain avait tout simplement posé les bases de la montre de plongée moderne. Il ne lui restait plus qu’à lui trouver un nom : ce sera « Fifty Fathoms », cinquante brasses, en hommage à un poème de Shakespeare.

La nouvelle ère d’une légende

En 2002, Marc A. Hayek reprit la direction de Blancpain et fit entrer la pièce dans le nouveau millénaire. La maison présenta dès 2003 une série limitée de montres pour le 50ème anniversaire de la création de la Fifty Fathoms, incorporant pour la première fois un insert en saphir. Les innovations se poursuivirent dans les années suivantes avec notamment la réalisation de boîtiers et inserts en céramique ou encore d’échappements en silicium, lesquels permirent de se séparer de la boîte interne en fer doux. Les pièces gagnèrent en fonctionnalités de pointe (invention d’un profondimètre mécanique sur le modèle X Fathoms), tout en se dotant de complications emblématiques de la haute horlogerie (tourbillon) ou fonctionnelles au quotidien (date, chronographe, quantième annuel, etc.).

Depuis 2003, la Fifty Fathoms revêt également une dimension éthique au travers d’initiatives environnementales liées au monde des océans, et réunies depuis 2014 sous le label « Blancpain Ocean Commitment ». Avec l’aide d’explorateurs, photographes, scientifiques et spécialistes de l’écosystème marin, Blancpain s’investit activement en faveur de la préservation des océans et a contribué à ce jour à la création de plus de quatre millions de km2 intégralement protégés.

Édition limitée Blancpain Ocean Commitment, réalisée à 250 exemplaires et dont 1’000 € par montre seront reversés en faveur de la protection des océans.

Bienvenue à BOC

Blancpain a dévoilé une troisième édition limitée de Fifty Fathoms « Blancpain Ocean Commitment », développée en soutien au programme éponyme. La montre reprend les principaux attributs des modèles les plus avancés : mouvement automatique doté de quatre jours de réserve de marche, visible par un fond saphir, spiral en silicium insensible aux champs magnétiques. Sa lunette bleu océan intègre un insert en saphir bombé – une innovation présentée par Blancpain dès 2003 – particulièrement résistant aux chocs et aux rayures. La Fifty Fathoms Ocean Commitment III est proposée dans un boîtier en acier satiné de 40 mm, un diamètre exclusif aux éditions limitées Fifty Fathoms. Elle est livrée sur un bracelet toile de voile et s’accompagne d’un bracelet NATO additionnel, tous deux assortis à la couleur du cadran et de la lunette. Pour chacune des 250 pièces vendues, la maison reverse 1’000 euros au programme « Blancpain Ocean Commitment », soit un total de 250’000 euros contribuant à la préservation des océans.