Loading...

Blancpain, univers multiples

 

Des grandes complications aux montres de plongée, des modèles hommes à la collection Women, Blancpain reste fidèle à son credo : marier tradition et innovation dans des mécaniques à l’esthétique raffinée.

par Hervé Genoud

Si elle a été fondée en 1735 par Jehan-Jacques Blancpain, à Villeret, dans le Vallon de St-Imier, « la plus ancienne marque horlogère au monde », Blancpain, peut également revendiquer un autre titre de gloire : celui d’avoir contribué à la renaissance de l’horlogerie mécanique et des complications dans les années 1980. Rachetée par le Swatch Group en 1992, et dirigée depuis 2002 par Marc A. Hayek, la maison s’est imposée notamment par son vaste choix de complications (chronographes, réveils, calendriers, etc.), dont certaines très exclusives (Carrousel, équation du temps marchante, etc.), réunies dans les collections Le Brassus, Villeret, Fifty Fathoms et L-evolution. En 2010, Blancpain a verticalisé sa production en intégrant la société Frédéric Piguet, au Sentier, et a ainsi agrandi son site de production dans la Vallée de Joux, en plus de sa vénérable ferme-atelier « métiers d’art » du Brassus. La marque a également renforcé sa distribution en ouvrant tout un réseau de boutiques dans le monde.

 

Au clair de la Lune

Les montres féminines ont toujours occupé une place de choix dans l’univers de Blancpain, qui a notamment proposé en 1930 l’une des premières montres-bracelets automatiques pour dames. En 2016, la marque a revisité le design de la Villeret Ultraplate pour sa collection féminine avec l’arrivée d’un nouveau mouvement, le calibre 913. L’élan s’est poursuivi en 2017 avec le lancement de la montre 6106 dotée d’une indication des phases de Lune – l’une des complications phare de Blancpain depuis 1983. Equipée du nouveau calibre 913QL à remontage automatique avec spiral en silicium, cette Villeret Quantième à Phase de Lune affiche les différents visages de l’astre nocturne dans un grand guichet à 6h, complété par un calendrier à aiguille centrale. La Lune arbore sur la joue une « mouche » comme celles dont aimaient se parer les élégantes du 18ème siècle. Autre originalité : ce modèle en acier, avec lunette sertie de diamants, est livré dans un coffret contenant cinq bracelets dans des couleurs et matières différentes (alligator rouge, bleu nuit et bleu ciel, autruche blanche, satin noir) facilement interchangeables par simple pression sur les barrettes. De quoi varier l’allure de sa montre au gré de ses envies et de ses tenues.

Blancpain

Date de création
1735

Statut de la société
Société anonyme du Swatch Group

Direction
Marc A. Hayek, Président et CEO

Nombre de collaborateurs
Plus de 1’100

Collections phare
Villeret, Le Brassus, Fifty Fathoms,L-evolution, Women

Best-sellers
Villeret Ultraplate, Villeret Quantième Complet phase de Lune, Fifty Fathoms Automatique, Fifty Fathoms Bathyscaphe , Women Ultraplate, Women Quantième Complet

Prix de vente publics
À partir de CHF 7’500.-

Production annuelle
Non communiquée

Site Internet
www.blancpain.com

Un calendrier qui fait date

Autre garde-temps mariant complications horlogères et élégance intemporelle, mais dans un registre plus masculin, la montre 6637, dite aussi Villeret semainier Grande Date avec indicateur du jour de la semaine. Dotée d’un mouvement automatique, cette pièce reprend tous les codes emblématiques de Blancpain, que ce soit sur le plan esthétique (boîtier épuré, lunette double pomme, cadran en émail Grand Feu, chiffres et logo en peinture émaillée) ou au niveau technique.

Les trois indications calendaires offrent un visage inédit, avec une grande date à double guichet à 6h, un petit cadran du jour à 9h et une aiguille serpentine bleuie pointant le numéro de la semaine à la périphérie du cadran (sur une échelle graduée sur 53 pour les années comptant officiellement 53 semaines). La 6637 est également équipée du système de « correcteurs sous cornes » brevetés par Blancpain, entièrement invisibles lorsqu’elle est portée au poignet. Le mouvement de 378 composants est doté de trois barillets assurant une réserve de marche de huit jours et d’un spiral en silicium. Un fond saphir permet d’admirer ses finitions et sa masse oscillante en or avec décor en nid d’abeilles.

Blancpain
Inspiration vintage pour la Fifty Fathoms Bathyscaphe en 38 mm, acier et cadran bleu abyssal.

Une nouvelle Bathyscaphe

En 1953, Blancpain a été l’une des pionnières de la montre de plongée en lançant la Fifty Fathoms. Celle-ci accompagnera notamment les nageurs de combat de l’armée française. Répondant à tous leurs critères, ce garde-temps deviendra un élément essentiel de leur équipement. Réinterprétation des modèles Bathyscaphe de la fin des années 1950, la Fifty Fathoms Bathyscaphe, lancée en 2013, se démarque par son style d’inspiration vintage, marié à une technique de pointe. En 2017, Blancpain a étendu la gamme en proposant un garde-temps « trois aiguilles » de 38 mm de diamètre habillé d’un bleu évoquant les abysses marins. Conçu comme une montre unisexe, ce modèle en acier satiné étanche à 300 mètres est équipé d’un calibre à remontage automatique avec deux barillets assurant une autonomie de 100 heures. La lunette tournante unidirectionnelle en acier satiné intègre un insert en céramique bleue et des index en Liquidmetal® – un alliage reconnu pour sa résistance à la déformation et sa stabilité à long terme. 

By | 2017-12-05T11:43:22+00:00 novembre 16th, 2017|