Loading...

Breguet, plus près du soleil

Le graal des navigateurs d’autrefois ? Connaître leur position en latitude et surtout en longitude. Breguet rend hommage à Abraham-Louis Breguet, Horloger de la Marine royale ainsi qu’à la chronométrie de marine.

par Yannick Nardin

 

Les inventions d’Abraham-Louis Breguet (1747-1823) jalonnent l’histoire de l’horlogerie. De l’ingénieux tourbillon à l’invention du ressort-timbre en passant par le spiral Breguet, il met également au point en 1820 un « chronomètre à doubles secondes, dit d’observation » – qui annonce les chronographes à rattrapante. Au 19ème siècle, de nombreux dirigeants et souverains d’Europe portent une « Breguet ». En France, Napoléon ne lui accorde pourtant pas de distinction particulière, au contraire de Louis XVIII. En 1814, celui-ci nomme Abraham-Louis Breguet membre du Bureau des Longitudes, puis Horloger de la Marine royale l’année d’après, une distinction suprême. Attribuée à un seul horloger à la fois jusqu’à sa mort, elle implique notamment la mise au point de chronomètres de marine pour les flottes royales. Ces deux fonctions reflètent l’importance cruciale de l’horlogerie astronomique et chronométrique pour les navigateurs de ce temps-là.

 

Et vogue l’horlogerie

À l’époque, la suprématie sur les océans – et les richesses des colonies – dépendent de la maîtrise de la navigation. Lorsqu’Abraham-Louis Breguet devient Horloger de la Marine royale, la France est la seconde force maritime après la Grande-Bretagne. À bord des vaisseaux, le chronomètre joue un rôle capital : il permet de déterminer la longitude. Le calcul résulte de la comparaison de la position réelle du soleil dans le ciel et du temps moyen civil de Greenwich, indiqué par le chronomètre de marine. Cela fonctionne aussi pour tout astre dont le marin possède les éphémérides. Les chronomètres de marine requièrent la plus grande précision : une différence d’une seule seconde équivaut à près de 500 mètres ! Par exemple, sur le chronomètre n°3196 de Breguet, un système de suspension ainsi qu’un échappement à détente permettent de compenser les écarts dus aux chocs et aux variations de température. Mais tous les navires ne sont pas équipés d’un chronomètre de marine. Le coût reste élevé et peu de marins savent l’utiliser. À cet effet, Breguet finit de rédiger en 1817 un opuscule : « Instructions sur l’usage des montres marines ». En tant qu’Horloger de la Marine royale française, Abraham-Louis Breguet vendra au total 78 pièces qualifiées de montres ou d’horloges de marine, dont 22 à la Marine royale.

 

Breguet

Repères

Breguet

Date de création

1775

Statut de la société

Société anonyme du Swatch Group

Direction

Marc A. Hayek, Président

Nombre de collaborateurs

Plus de 1’000

Collections phare

Tradition, Classique, Marine, Héritage, Reine de Naples, Type XX, XXI, XXII

Best-seller

Non communiqué

Prix de vente publics

À partir de CHF 10’000.-

Production annuelle

Non communiquée

Site internet

www.breguet.com

La course du soleil

Aujourd’hui, les marins s’appuient sur d’autres technologies – comme les radars GPS. Pourtant, dans le même esprit que l’inventif horloger, Breguet continue de mener des recherches en horlogerie astronomique. En 1990, la marque lance la collection Marine, en hommage à l’insigne position occupée par l’horloger de 1815 à sa mort. En 2017, la Marine Équation Marchante 5887 interprète la complication de l’équation du temps, symbolique de la quête d’autrefois d’un temps civil normé en regard du temps solaire vrai. Rare et fascinante, cette complication horlogère permet d’afficher la différence entre le temps moyen – heures et minutes civiles – et le temps vrai – heures et minutes solaires.

 

Habituellement, l’équation du temps s’affiche sous forme du nombre de minutes à ajouter ou retrancher à l’heure civile pour connaître l’heure vraie. Sur le cadran de la Marine Équation Marchante, deux aiguilles distinctes les indiquent simultanément. L’aiguille solaire marchante, ornée d’un soleil doré, propose ainsi une lecture directe des minutes du temps solaire. Sous cette apparente simplicité, un mécanisme d’une grande complexité, que très peu d’horlogers sont à même de réaliser. De plus, Breguet ajoute à ces complications majeures un quantième perpétuel. Esthétiquement, le modèle affiche une allure moderne. Sur le cadran, un guillochage inédit prend la forme de vagues. Enfin, la barrette de tourbillon accueille une mention évocatrice de la riche histoire de Breguet : « Marine royale ».

Breguet
Breguet Reine de Naples 8918 en or rose 18 ct serti et cadran en nacre de Tahiti couleur champagne.

Au service des femmes

« Une montre à répétition de forme oblongue pour bracelet. » En 1810, Caroline Murat, sœur de Napoléon et reine de Naples, passe une commande alors très originale auprès de Abraham-Louis Breguet ! En 1812, la première montre-bracelet de l’histoire est ainsi achevée. Dès 2002, la collection Reine de Naples lui rend hommage. Forme ovoïde et calibres automatiques caractérisent cette première ligne dédiée aux femmes. Par ailleurs, Breguet réserve certaines complications à ses modèles féminins : sonnerie au passage ou encore indication jour/nuit. En 2017, la Reine de Naples Princesse 8965 affiche un délicat cadran de nacre galbée et guillochée. La Reine de Naples Mini 8928 adopte quant à elle des chiffres arabes – plutôt que romains jusqu’alors – spécialement dessinés pour la forme particulière du modèle. Enfin, pour la première fois, la Reine de Naples 8918 propose une nacre de Tahiti couleur champagne.

By | 2017-12-05T11:41:50+00:00 novembre 17th, 2017|